La communication non-verbale en entretien d'embauche

Une fois passée l’épreuve du CV et de la lettre de motivation, voici l’heure de l’entretien d’embauche. Vous avez révisé vos compétences et vos arguments et vous sentez prêts. N’oubliez pas que lors d’un entretien d’embauche, une grande partie se joue également sur la communication non verbale. Sans le vouloir, nos gestes, expressions et postures envoient des messages et influencent le recruteur dans sa décision d’embauche. Une bonne raison pour en prendre conscience en amont et préparer également cette partie pour mettre toutes les chances de son côté.

Articles

Qu’est ce qu’on entend par « communication non verbale » ?

Il s’agit de toutes les formes de communication en dehors des mots.

D’après les travaux du Professeur de psychologie Albert Mehrabian, le sens des mots ne compterait que pour 7% dans la transmission d’un message. Le reste du message que nous transmettons est véhiculé par notre voix, notre intonation, nos expressions et micro expressions, notre impression visuelle, la façon de s’habiller, de se maquiller, de se coiffer,…Toutes ces facettes transmettent un message sur notre personnalité que nous le voulions ou non.

 

Pourquoi adapter sa communication non verbale ?

Lorsqu’il vous rencontrera, le recruteur ne pourra ignorer les messages de votre communication non verbale, ce qui l’amènera à influencer la perception qu’il a de vous et impacter son jugement. Sa décision d’embauche sera indéniablement influencée par vos attitudes et par votre façon de communiquer.

Par ailleurs, lorsqu’il y a un décalage entre vos paroles et vos pensées, le corps qu’envoie votre signal est en opposition, et le recruteur peut ressentir que la personne est en conflit avec elle-même, inconfortable ou essaie de cacher quelque chose. Votre discours sera alors décrédibilisé et perdra de sa valeur aux yeux du recruteur.

 

Comment adapter sa communication non verbale ?

Bien préparer son entretien 

Il est primordial de bien se préparer concernant le job pour lequel vous postulez : connaître le poste, l’entreprise, le secteur et l’environnement de travail qui peuvent nous convenir et pourquoi. 

Une bonne préparation vous assurera plus de confiance et d’aisance le jour J, ce qui aura un impact direct sur votre communication non verbale, la rendant plus fluide et naturelle.

 

 

Rester naturel et authentique

Beaucoup de comportements physiques sont liés à l’expression de l’inconscient. Plus vous serez authentique et aligné avec vos valeurs et envies, moins le corps réagira.

A l’inverse, si nos mots ne reflètent pas notre pensée, le corps s’activera et viendra vous trahir.

Comme avec le geste typique du menteur qui se frotte le bout du nez …

 

Votre tenue vestimentaire

Il est judicieux de réfléchir à votre tenue pour le jour de l’entretien. Celle-ci doit être en adéquation avec le secteur d’activité et l’entreprise. Si vous arrivez en costume/tailleur alors que dans l’entreprise tout le monde est habillé de façon décontractée vous provoquerez indirectement un sentiment d’inadéquation. Et vice-versa.

 

Votre attitude et votre vocabulaire

sans vous forcez non plus, tentez d’adapter votre langage à celui de vos interlocuteurs. Cela permettra une communication plus fluide et qui mettra à l’aise les personnes en face de vous. Cela prouvera également que vous êtes capable de trouver facilement votre place au sein de votre future entreprise.

 

 

 

Bien que beaucoup se joue au niveau de l’inconscient, augmenter notre vigilance sur les réactions de notre corps permet d’éviter de délivrer de mauvais signaux :

  • Regarder votre interlocuteur dans les yeux. Et s’ils sont plusieurs : passez de l’un à l’autre. Même si une “affinité” visuelle se crée avec l’un d’entre eux, n’oubliez pas de regarder chacun afin de ne mettre personne de côté.
  • Prendre des notes et avoir une attitude positive, tout en montrant que vous accordez de l’importance à ce que votre interlocuteur raconte.
  • Sourire. Se présenter de façon positive va générer chez le recruteur une impression favorable.
  • Soigner ses premières et dernières impressions. Votre façon de serrer la main, votre ton de voix, votre démarche … sont autant d’éléments qui marqueront votre interlocuteur. 


 

 

Le Jour J : à ne pas faire

Les Attitudes parasites. 

Jouer avec son stylo, mâcher du chewing gum, se gratter le visage, regarder son téléphone, tapoter nerveusement du pied… Ces petites attitudes trahissent vtre stress et avec un peu d’attentions peuvent pourtant être contrôlées.

 

La poignée de main : Evitez à tout prix la poignée de main molle ou, au contraire, écrasante. Trouvez le juste milieu pour une poignée de main franche, engageante et qui inspire confiance.

 

Votre posture : Ici aussi, ne tombez pas dans la caricature : ni trop rigide, ni trop décontracté. Optez pour une posture droite et souple, et en ouverture (pas de bras croisés).


 

Votre expression du visage : soyez souriant et positif, sans que ce soit figé. Souriez à propos et quand vous ne le faites pas, gardez au possible un air détendu.

 

 

Consultez nos offres d'emploi

Contenus associés

Les 10 bonnes raisons de travailler en tant que mécanicien industriel

Vous êtes passionné de mécanique et êtes familier avec les machines et les équipements industriels ? Vous passez votre temps libre à réparer ou rénover tout type d’engins et vous souhaitez en faire votre profession ? Ne cherchez plus, le métier de mécanicien industriel est fait pour vous !

Voir le contenu
Pour l'entretien d'embauche, évitez ces 5 choses

Que ce soit parce que tu n’as pas d’emploi pour le moment ou bien parce que tu es déterminé à faire un changement professionnel, la rechercher d’emploi est habituellement un processus auquel nous consacrons de l’énergie, du temps et de l’enthousiasme.

Voir le contenu